RSS Facebook Twitter
 

BRIVE-Mag Mars 2016

Mesurer ses propos, agir en conséquence

J’avais titré mon précédent article : Travaillons ensemble ? Chiche !

A la lecture des pages de la majorité et de l’opposition municipales dans le Brive-magasine de février, je me dis que le chemin sera long, si chemin il y a. Car pour avancer, il faut le vouloir.

D’un côté, Monsieur le Maire attribue la perte de 3 000 habitants à la précédente majorité (Impôts trop élevés, manque d’ambition du plan  d’urbanisme). Hors, pendant la précédente mandature, les impôts fonciers n’ont pas augmenté et la réforme du plan local d’urbanisme, jusque-là toujours reportée car jugée impopulaire, et donc risquée politiquement, a été accomplie.

De l’autre côté, l’opposition emploie les mots de « démesures et irresponsabilité ». Ils ne sont pas objectifs et sont un tantinet outranciers.

L’attractivité du centre-ville, l’aménagement du site de la caserne Brune, la construction d’une halle alimentaire ou encore la réalisation de la zone de l’aéroports sont des projets qui méritent un consensus, car ils seront de toute façon réalisés, quelle que soit la couleur politique de la municipalité en place.

En ces temps où la démocratie est menacée et fragilisée, si l’on veut débattre et construire, il est nécessaire d’abord de mesurer ses propos, ensuite de mettre ses actes en rapport avec ses paroles.

Majorité et opposition pensent avoir raison en agissant ainsi hors, de mon point de vue, ils se trompent.

 »Si tous ceux qui croient avoir raison n’avaient pas tort, la vérité ne serait pas loin » Pierre Dac

 

Jean-Claude DESCHAMPS,

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire