RSS Facebook Twitter
 

BRIVE MAG Avril 2015

Le débat d’orientation budgétaire et le vote du budget primitif n’ont pas échappés à la règle avec une bataille rangée droite contre gauche et camp contre camp.

Ce genre d’attitude, ce spectacle, qui est un copié collé de ce que l’on observe au niveau national, exaspère nos concitoyens et les poussent encore plus vers l’abstention voir les extrêmes.

De mon point de vue, la majorité  ne devrait pas critiquer sans cesse les investissements réalisés car ils vont s’avérés vitaux pour Brive .  »Ce qui devait être  fait ne sera plus à faire » de la bouche même de monsieur le maire.

Quant à l’opposition elle ne peut ignorer les difficultés de l’exécutif actuel car elles sont réelles et dues essentiellement à  la baisse des dotations de l’état.

En toute objectivité la réduction des dépenses de fonctionnement  engagée me parait pour l’instant réalisables et le travail qui nous a été présenté suffit à lui même pour crédibilisé l’action de l’actuelle majorité sans avoir besoin d’ en rajouté.

La critique est aisée mais  l’art est difficile…

Je sais bien que la politique adore le jeu de posture mais il ne faut pas compter su r moi pour y participer car je tiens à rester impartial dans la gestion municipale.

– Ce n’est pas parce qu‘une politique fait foule qu‘elle est forcément juste.

– Ce n’est pas parce qu’on est minoritaire que l’on a forcément tort.

Jean Claude DESCHAMPS

Mouvement Démocrate

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
 

Poster un commentaire